Bilan des Balkans & Conseils aux voyageurs

Nous sommes passés par la Croatie, la Bosnie, le Monténégro et l’Albanie. Petit bilan de ces 1 500km roulés en un peu plus d’un mois.

L’agro-écologie :
En Croatie et au Monténégro, nous n’avons parcouru que les côtes ou les îles : des endroits presque entièrement destinés au tourisme.

Ulcinj, entre mosquées et plage bondée

De ce fait, très peu, voire pas du tout d’agriculture même conventionnelle. Seuls les oliviers sont omniprésents. Il faut dire que la géographie locale n’aide pas. Les îles croates et la côte sont de véritables montagnes russes.
Nous avons tout de même pu passer une semaine, sur l’île de Brac, avec Sabine, une allemande qui fait de la permaculture un réel mode de vie.

Paysage rural

Paysage rural d’Albanie

Cela dit, il semblerait qu’au nord, vers Zagreb, il est plus facile de trouver des exploitations en bio ou des projets alternatifs.

En Albanie l’agriculture réapparaît, et à petite échelle. Ici, pas ou peu de mécanisation. Les champs sont donc à taille humaine et les hommes utilisent la faux. On transporte le foin à dos d’âne ou de cheval. Chaque famille ou presque possède une ou quelques vaches pour le lait et cultive un potager. On ne trouve pas de « bio » labellisé mais l’agriculture semble pratiquée « à l’ancienne » et donc bio par nature.

Les cartes :
Nous avons utilisé deux cartes Freytag & Berndt offertes par La Compagnie des Cartes qui nous avait plutôt conseillé les cartes de la marque Reise. On aurait peut-être dû prendre plus en considération leur conseil car les Freytag & Berndt se sont révélées très fragiles. Sur la deuxième, nous avons scotché tous les plis avant de l’utiliser. Résultat très solide !

  • La première, « Carte routière de la côtre croate », est très précise par son échelle au 1/200 000ème. Les routes « blanches » sont parfois des chemins de cailloux absolument pas carrossable, donc méfiance. Toutes les villes, grandes et petites, apparaissent et les données kilométriques sont exactes. Point négatif des cartes Freytag, les courbes de dénivelé n’apparaissent pas, ce qui, à vélo, peut être très contrariant. Surtout dans les îles croates !

    ...

  • Avec la seconde, « Carte routière des Balkans au 1/600 000ème », on retombe au niveau de précision qu’on avait en Italie, 1/400 000ème. C’est pour nous le bon compromis entre précision et nombre de cartes à emporter/acheter. Celle-ci en particulier est très intéressante car malgré son nom, apparaissent dessus le Kosovo, le Monténégro et l’Albanie. Les distances indiquées sont fiables ce qui n’est pas du luxe lorsqu’il n’y a aucune indications kilométrique dans le pays (Albanie).

Sur la route …
En Croatie et au Monténégro, l’état des routes est plus que correcte. La circulation était dense sur la côte à cause des voitures étrangères (2 sur 3) mais les conducteurs sont plutôt prudents si on oubli les « chauffards » de bus !
Sur les îles, ça monte et ça descend tout le temps ; on passe souvent du niveau de la mer à 500m d’altitude.

Les ferry coûtent environ 10€ pour un adulte+un vélo.

En Albanie, nous nous attendions à pire. Le réseau principal est en relativement bon état. Les conducteurs sont habitués aux vélos et aux charrettes en bord de route et font donc les écarts nécessaires. Le réseau secondaire est par contre en très mauvais état. On passe souvent d’une chaussée correcte à un chemin plein de trous et de cailloux.

Pour conclure, si c’était à refaire, nous ferions les côtes croates et monténégrines au printemps ou à l’automne et irions plutôt dans l’intérieur des terres, dans les montagnes, en été.

Paysage Albanais

Paysage Albanais

L’Albanie a été une vraie bonne surprise pour nous. Les albanais nous ont accueillis ou aidé pratiquement tous les jours. Pas une journée ne s’est passée sans que l’on nous offre des fruits, des légumes, du pain, de l’eau, un repas, ou même l’hospitalité. Et malgré la pauvreté omniprésente du pays, les gens, petits et grands, nous adressaient toujours de larges sourires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *