Bilan Iran et Conseils aux voyageurs.

Iran : bilan & conseils aux voyageurs

Nous avons passé un mois et demi en Iran aux mois d’avril et mai 2016. Nous y avons peu roulé à vélo pour différentes raisons : les démarches administratives pour obtenir les visas des pays suivants ont monopolisé beaucoup de temps, les distances à couvrir sont énormes et nous voulions découvrir les villes importantes disséminées aux quatre coins du pays et enfin, une bonne partie du pays est désertique.

Les français ont besoin d’un visa pour rentrer dans le pays, les informations les plus exactes et à jour se trouvent sur le site www.caravanistan.org

Ce lieu, il l’espère, sera prêt à accueillir touristes et voyageurs d’ici un an.

L’Iran est une république islamique ce qui signifie que les règles du pays sont régies par la loi islamique, ce qui implique beaucoup de contraintes et de règles à respecter pour les locaux, les touristes bénéficiants d’une certaine tolérance :

  • Tenue vestimentaire :
    • pour les femmes : obligation de porter le hijab (voile) afin qui couvre l’intégralité des cheveux (plus ou moins scrupuleusement respecté en fonction des villes/régions), obligation de porter des vêtements amples à manches et jambes longues. Dans certaines villes, il est mieux de porter des couleurs sombres. Dans les édifices religieux, elles doivent porter un tissu couvrant des pieds à la tête.
    • Pour les hommes, seuls les shorts/bermudas sont proscrits
    • Mais de toute façon, une « erreur » vestimentaire sera corrigée verbalement, et ne pas hésiter à demander conseil !
  • L’alcool est totalement interdit mais il est très facile de s’en procurer : attention donc… !
  • Les couples ne doivent pas se serrer dans les bras ou autre en public.
  • Pour les couples, le port d’une alliance est conseillé si vous n’en avez pas. Nous disions que nous étions mariés la plupart du temps afin de pouvoir partager la même chambre ou ne pas mettre mal à l’aise nos hôtes.

    Selfie…

Les cartes utilisées :
Nous avons utilisé la carte de l’Iran au 1/1 500 000ème de Reise Know-How offerte par La Compagnie des Cartes. Peu de routes en Iran donc nul besoin d’une carte très détaillée. D’autant plus lorsqu’on n’a fait que peu de vélo. Cette carte a fait son boulot et nous a permis d’appréhender correctement la géographie de ce pays.

Les routes et le trafic routier :
Les routes dites principales sont bien souvent composées d’une voie dans chaque sens. Il y a la plupart du temps une large bande sur le côté, utilisée par les charrettes et piétons. Souvent non goudronnée. Rouler dans Téhéran peut paraître impressionnant par la circulation et l’obligation de se retrouver sur des autoroutes, mais nous ne nous sommes pas senti en insécurité, car il y a beaucoup de mobylettes, charrettes, piétons… les conducteurs ont l’œil partout et sont alors la plupart du temps vigilants. La route est aussi l’endroit où à vélo nous rencontrons le plus de monde : les iraniens s’arrêtant ou pas, ils discutent avec nous, partagent leur nourriture, nous invitent etc.

Infos pratiques cyclos :

  • Nous achetions de l’eau minérale, très peu chère.
  • Nous n’avons presque pas campé, l’hospitalité étant très forte. Néanmoins, les parcs publics sont un lieu de campement « facile » : toilettes, emplacement.. et le soir venu, les iraniens de passage viennent aussi y dormir. Parfois le responsable du parc nous a fait payer 1 ou 2 dollars.
  • Les markets sont ouverts tous les jours, attention au « prix touriste ».
  • Nous avons parfois rencontré quelques chiens assez agressifs ; s’arrêter, faire de grands gestes ou crier plus fort que lui ont été les meilleures solutions …
  • Internet : nous avons parfois dû chercher des « internet café », expliquer que nous voulions du wifi et non un ordinateur…
  • Barbecue kebab – Lavasan

    Prendre un bus avec les vélos se fait bien. Un petit supplément au chauffeur est demandé… Ne pas hésiter à négocier. Des amis ont pris de train avec les vélos, mettant leurs trois vélos dans le wagon restaurant.

  • Les Warmshowers sont très réactifs dans la mesure où vous les contactez directement par téléphone.
  • L’anglais est loin d’être parlé par tous, mais nous avons eu de bonnes surprises, beaucoup de jeunes prennent des cours particuliers et son très à l’aise. Dans les villages par contre, il est intéressant de connaître quelques mots de farci.
  • Le week-end, c’est vendredi et samedi, les parcs publics sont alors pleins!

Étale de légumes – Bojnurd

Nourriture :

  • Le riz est la base de leur nourriture, additionné au poulet et légumes.
  • Très bonnes glaces et jus à base de fruits frais pressés dans la rue …
  • Les dattes fraîches n’ont rien à voir avec celles que nous connaissons en France ! Succulentes !
  • Globalement, les Iraniens raffolent de fruits acides ! Nous nous sommes fait offrir des sacs entiers de petites prunes vertes acides… que nous avons offerts très vite à d’autres …
  • A chaque encas ou fin de repas : une corbeille par personne de fruits, dont des concombres !
  • Apprendre à dire non 6 fois quand vous n’en voulez plus… ou bien garder une place pour la suite, car il y en a toujours une !
  • Pendant le Ramadan, il est très difficile de s’acheter à manger. Les restaurants de routiers sont ouverts, mais il est préférable de se cacher pour manger hors des heures autorisés. Des amis cyclos n’ont pas très bien vécu l’expérience.

L’Iran est un pays particulier à aborder. Le pays est vu différemment par un œil féminin ou masculin. Jeune ou moins jeune également. D’après nos impressions conjuguées à celles d’autres amis cyclos, certains nous ont dit «  c’est l’un des meilleurs pays de mon voyage », certains auront trouvé les Iraniens très conservateurs, pendant que d’autres n’auront pas porté d’alliance sans rencontrer aucun problème. Nous avons également rencontré des femmes y voyageant seules, et là encore, des avis bien contradictoires nous sont parvenus. Personnellement, nous recommanderons ce pays, pour la culture, le sens de l’accueil, et la générosité que les Iraniens peuvent avoir envers les étrangers que nous sommes.

Parc Naturel du Golestan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *